Imprimer en plusieurs couleurs avec Simplify 3D sans la commande M600


Dans ce tutoriel, nous allons voir comment il est possible d’imprimer avec des filaments différents (plusieurs couleurs ou matières) à partir d’une CR-10 équipée de son extrudeur et de son hotend d’origine sans utiliser la commande M600.


Avantages :

  • Permet d’imprimer avec plusieurs couleurs ou matière
  • Pas besoin d’une commande spécifique
  • Vous pouvez lancer l’impression et attendre le changement de filament sans être obligé d’être là au bon moment

 

Inconvénients :

  • Nécessite Simplify 3D

Prérequis

 

  • Avoir Simplify 3D
  • Avoir un modèle « préparé » spécialement pour l’impression en plusieurs couleurs.

Le fonctionnement de base

 

Pour pouvoir imprimer en plusieurs couleurs avec un seul extrudeur, il faudra pouvoir être capable de changer de fil lorsque la tête d’impression arrivera à une couche précise. Cette technique ne permet pas d’imprimer plusieurs couleurs sur une même couche (layer), il faudra donc préparer notre modèle pour que celui-ci présente des couches bien distinctes en fonction des couleurs que l’on souhaite imprimer.


Exemple :

 

Pour un projet perso, j’avais l’envie de créer un logo (celui de l’entreprise Weyland-Yutani Corp de l’univers d’Aliens) en plusieurs couleurs. Il fallait que ce dernier puisse afficher 4 couleurs.

 

J’ai donc été contraint de créer le modèle (sous fusion 360 pour ma part) couche par couche.
Ici, la première couche en noir mesure 2 mm d’épaisseur, ensuite les triangles gris font 3mm de haut, le texte en blanc fait 4mm de haut, puis le tour et le W en jaune mesurent 4 mm de haut.

Créer des écarts est le seul moyen de voir plusieurs couleurs.

Note : On peut aisément réduire les hauteurs de couche, 0,5 mm est un bon compromis entre densité de matière et hauteur de couche… Notez par ailleurs qu’il est préférable d’ajuster soit les dimensions de son modèle 3D lors de sa conception, soit la hauteur de la couche d’impression pour tomber sur un multiple afin d’éviter les problèmes lors de l’impression.

 


Simplify 3D

 

 

La manipulation sous Simplify 3D se déroule en plusieurs étapes :

  1. Définir les hauteurs de couche pour la mise en pause
  2. Paramétrer un profil par couleur
  3. Imprimer chaque processus un à un dans l’ordre

1. Définir les hauteurs de couche pour la découpe :

 

Concrètement ici, il s’agit de « couper » sa pièce en fonction de la hauteur que l’on souhaite pour arriver à la couche qui restera affichée (sur le produit final) de la couleur que l’on utilise.

Pour ce faire, il faudra importer son modèle dans Simplify 3D, puis cliquer sur l’icône de droite « Cross Section » jusqu’à visualiser, en mm, la hauteur maximale de la première couleur, avant que les autres parties de l’impression ne débutent.

Dans le cas de notre exemple, on peut voir qu’à 2mm, la partie noire de ma pièce finale apparait pleinement en jaune clair, ce qui indique la dernière couche pour cette partie. Les parties plus foncées indiquent des parties de remplissage (infill) puisque la pièce continue de monter sur ces parties.

On sait ainsi que la première partie de notre pièce s’étend de la hauteur 0 mm à 2 mm. On répétera la manipulation pour les autres couches, cette fois en partant de la dernière mesure, jusqu’à la prochaine, autant de fois qu’on le souhaite.


2. La création des profils

 

Première couche.

Dans cette partie, nous allons voir comment paramétrer plusieurs profils pour qu’ils correspondent uniquement à une couleur, et donc s’arranger pour leur faire croire que l’on imprime des pièces différentes avec un temps de pause entre chaque.

Dans la partie des profils, on ajoutera un premier profil, celui que l’on a l’habitude d’utiliser (dans mon cas une version modifiée du profil de Chris Elkins). On y paramètre ses réglages habituels, tout en prenant soin, comme je le précisais plus tôt, de choisir une hauteur de couche étant un multiple de la hauteur de la pièce que l’on veut imprimer. Dans mon cas, la couche fait 2mm, je souhaite quelque chose de rapide, je choisis donc d’imprimer en 0,2mm.

Nous allons ensuite définir la hauteur de l’impression. Il faut se rendre dans l’onglet »Advanced » puis dans la partie de gauche, sélectionner « Start Printing at Height » 0 mm et « Stop Printing at Height « 2mm ». C’est ce réglage qui va nous permettre de n’imprimer que la partie qui nous intéresse, en vue de changer de filament.

La subtilité vient du fait qu’à la fin de cette première partie, il ne faudra pas stopper l’impression, mais la mettre en pause. Par ailleurs, pour éviter de laisser la buse en place, ce qui ferait des trous dans l’impression et empêcherait de purger le Hotend, il faudra aussi relever la tête d’impression.

Pour cela, il faut se rendre dans l’onglet « Scripts » puis « Ending Script » (script de fin) et d’entrer ces commandes (copier-coller).

G91 ; Coordonnées relatives

G1 Z50 F4000 ; Remonte la tête de 5 cm

G90 ; Coordonnées Absolues

M300 s1000 p100 ; Beep

M300 s1500 p100

M300 s1500 p100C

 

Comme ceci :

Notre première partie est terminée, nous pouvons nous attaquer aux parties suivantes.


 

Deuxième couche et suivantes.

 

Pour les autres couches, qu’il y en ait une ou plusieurs, le processus restera le même, il faudra simplement multiplier les profils en ajustant les valeurs de hauteur de couche en fonction de chaque couleur désirée.

La prochaine étape va donc être de continuer l’impression en imprimant depuis la base déjà réalisée et, là encore, uniquement les parties qui viendront se superposer.

Pour cela, il faut créer un nouveau profil (Add).
De base, Simplify 3D va reprendre le profil créé juste avant, cela se présente comme un avantage, mais nécessite un peu d’attention.

Il convient ainsi de modifier le profil. Et AVANT de vous rendre dans le réglage de hauteur d’impression, il va falloir penser à retirer tout ce que l’on a pu mettre dans l’onglet « Additions » nécessaire à la première couche. Soit : enlever les jupes, brim et raft éventuels… Comprenez que si vous oubliez de les enlever, au retour d’impression, la tête va tenter de les ajouter dans le vide, risquant au passage d’endommager la surface de votre première couche.

Ensuite, on en revient aux paramétrages habituels : retour dans la partie « Advanced » pour changer les hauteurs. On note que les valeurs précédentes sont automatiquement ajoutées, ce qui permet de repérer à quelle couche le précédent profil s’arrête. Dans mon cas, je choisis cette fois d’imprimer de 2 mm à 3 mm.

 

La partie Script est différente cette fois.
On va ainsi bien remettre le code cité au-dessus dans la partie « Ending Script », qui sert à remonter la buse et à maintenir la chauffe, mais il faudra aussi modifier la partie « Starting Script » pour reprendre l’impression là où elle s’était arrêtée à la fin de la première couche.

Cette fois, le code à insérer dans « Starting Script » est le suivant :

G91 ; Coordonnées relatives

G1 Z-50 F4000 ; Descente de la tête de -50 mm

G90 ; Coordonnées absolues

G92 E0

 

 

On refait la manip autant de fois que l’on a de couleurs à imprimer. On pensera à renommer de préférence chaque profil en fonction de la couleur à imprimer, histoire d’éviter de se tromper par la suite.

Voilà, on dispose maintenant des différents profils, nous allons voir comment imprimer tout ça !


3. L’impression

L’impression va se faire profil par profil, sans éteindre l’imprimante. Il faudra donc être présent pour ce type d’impression.

Dans un premier temps, on peut vérifier que ce que l’on va imprimer correspond bien à nos attentes. Pour ce faire, on va sélectionner le premier profil, puis « Prepare to Print » pour lancer le slicer. S3D nous demande alors si l’on souhaite sélectionner plusieurs pièces, on ne choisit que la première et on sélectionne « Continuous printing : Layer by layer. »

 

On peut alors jouer sur les onglets de hauteur pour faire défiler les couches et vérifier que l’on ne va pas trop loin. Dans mon exemple, on voit que ma pièce ne se présente que comme une plaque vide, sans début d’inscription. Je sais donc qu’elle sera parfaitement plate et qu’elle correspond au fond que j’attends en noir.

 

 

En répétant le processus et en sélectionnant le second profil, je vois que mon fond à disparu, si je joue avec la caméra de Simplify 3D, je constate également que la pièce est en lévitation, à 2mm au-dessus de la plaque. Tous les autres détails sont présents, même si je ne veux que les 3 triangles, c’est normal, il faut que l’imprimante continue d’apporter de la matière sur les autres éléments jusqu’à leur hauteur maximale.

Progressivement en vérifiant tous mes profils, je vois les éléments des précédentes couleurs disparaitre pour ne plus m’afficher que les couleurs les plus hautes sur ma pièce, preuve que mon découpage est bon.

Si pour une quelconque raison, sur une couche haute, on aperçoit encore des parties de pièces qui sont censées être terminées, c’est que notre découpage nécessite d’être revu ou que le modèle a un problème de hauteur.

Une fois les vérifications faites, on peut lancer le processus d’impression.

Ici il y a deux options : soit on lance depuis Simplify 3D avec l’imprimante connectée en USB, soit on enregistre chaque Gcode séparément en pensant à bien les nommer et les ordonner pour les imprimer ensuite depuis la carte SD.

On lance donc l’impression du PREMIER PROFIL, à la fin de l’impression, l’imprimante se met à biper et sa tête d’impression remonte de 5 cm.

On procède au retrait du filament actuel (il suffit de tirer, la buse reste à la température d’impression). Puis on place le nouveau filament. On peut aller naviguer depuis le boîtier de l’imprimante pour forcer une extrusion et procéder à la purge (Prepare / Move Axis / 1mm / Extruder), 30 mm permettent généralement de purger complètement la tête. Pendant cette manipulation, on peut placer une feuille de papier sur son impression en cours si l’on a peur de voir le plastique baver, mais puisque la ventilation reste activée, il y a peu de chance que le plastique soit encore collant passé les 5cm de hauteur.

Pour poursuivre l’impression, il suffit ensuite de sélectionner le G-Code suivant sur la carte SD et de lancer l’impression. Depuis Simplify 3D, on sélectionne le profil suivant / Prepare to Print et Print from USB.

Si tout a bien été configuré, la tête d’impression redescend et continue l’impression. Pensez simplement à enlever les résidus de plastiques qui auraient pu sortir de la buse entre temps.

 

 

Pour les impressions en plusieurs couleurs, on répète jusqu’à la fin de la pièce…

Ce tuto a été créé par Mathieu Mercky sur les bases d’un membre du forum « Lesimprimantes3D.fr » « dams83 et adapté pour la Creality CR-10 d’origine.

 




Retour à la liste des tutos